Iles des Pins:
Après un cours passage à Nouméa, nous repartons par la voie des airs vers l’Ile des Pins, située au sud de Nouméa. Nous survolons une multitude de petites iles plantées dans une eau cristalline…

Ilots et barrières de corail proches de l'Ile des Pins
Ilots et barrières de corail proches de l'Ile des Pins

Cette fois pas de perte de bagage. Nous allons directement au camping des Rouleaux (+++) où nous attend une belle surprise qui marquera notre passage sur cette ile: les moustiques.

Vue de notre emplacement au camping des Rouleaux...
Vue de notre emplacement au camping des Rouleaux...

Le propriétaire du camping nous avait prévenu de la présence de moustiques mais nous avons sous estimé leur nombre et leur agressivité. Dès 3h de l’après midi, les locaux allument des tortillons pour les faire fuir et pour préparer le crépuscule, moment de délivrance maximal des prédateurs… Nous essayons de les éviter en dinant dans un restaurant face à la mer et de rentrer au camping uniquement pour se jeter le plus vite possible dans les tentes avec moustiquaire intégrée. Pour le petit déjeuner, ils nous attendent assoifés. Je tente une sortie et allume 8 tortilons autour, sous et sur la table pour nous permettre de manger tranquillement.
Hormis ce détail, qui malheureusement aura raison de nous (puisque nous réduirons notre séjour sur l’ile), l’ile recèle de bijoux: la baie d’Upi, la baie de Kuto propice aux couchés de soleil, la baie de Kanumera, les baie de Gadji et des Crabes au nord…
Nous louerons une voiture pour nous permettre de mieux parcouri l’Ile.

Manao au paradis
Manao au paradis
Baie de Kuto
Baie de Kuto
Repos sur la baie de Kuto
Repos sur la baie de Kuto

Nous décidons de découvrir la baie d’Upi en pirogue traditionnelle. Le vent, les fonds magiques et le paysage remplissent nos coeurs et nos têtes d’images inoubliables.

Entrée de l'hotel Méridien de la Baie d'Upi
Entrée de l'hotel Méridien de la Baie d'Upi
Le bonheur!!!
Le bonheur!!!
Pirogue traditionnelle
Pirogue traditionnelle
Le capitaine Manao...
Le capitaine Manao...
Odile, j'adore les BN en chocolat!!!!
Odile, j'adore les BN en chocolat!!!!
Adieu la Nouvelle calédonie et merci pour tout
Adieu la Nouvelle calédonie et merci pour tout

OUVEA:
Nous quittons Lifou pour l’Ile d’Ouvéa, l’ile la plus proche du paradis pour les japonnais. L’arrivée sur l’ile commence bien: rupture d’approvisionnement en essence de l’ile donc pas possible de louer une voiture, perte d’un de nos sacs à dos et d’une tente à Nouméa lors de notre transfert, le seul club de plongée de l’ile est fermé pour cause de vacances… Mais cela n’altère pas la beauté des lieux. Nous plantons notre tente restante à coté d’un faré au niveau de la baie de Lekiny.
Dès le lendemain nous partons entres hommes à l’aéroport en stop pour récupérer le sac. La présence de Manao a sans doute accélérer notre prise en main mais les gens sont super sympas et me racontent les difficultés de la vie sur l’Ile. (Peu de travail, les jeunes partent à Nouméa…).

Plage vierge d'Ouvéa
Plage vierge d'Ouvéa
Couché de soleil sur la plage d'Ouvéa
Couché de soleil sur la plage d'Ouvéa
Les hommes pris en stop
Les hommes pris en stop
Trio de rêve
Trio de rêve

La baie de Lékiny est une réserve coutumière dans laquelle les touristes ne peuvent se baigner. Seuls les membres du clan de Lékiny peuvent y accéder. Mais je me positionne sous le pont qui relie un ilot du sud à l’ile principale et j’observe en apnée un banc de raies aigle, des poissons de taille importante et un requin dormeur.
Alors que les petits passent du temps avec Nanou, je pars en excursion avec Charlotte et son cousin Benoit sur les falaises de Lékiny et explorer les fonds sous marins. Nous pouvons observer des requins à pointes blanches qui se reposent dans une faille taillée dans le récif. Fascinant!!!
De retour de mon périple, mon récit a tenté ma maman et nous repartirons tous les 4 sur le récif. Contrairement à la veille, nous ne sommes plus 3 mais 15 et donc Nanou n’a pas pu profité à fond du récif. Manao, arméde son masque et monté sur le dos de son papa a bravé les vagues et le courant pour apercevoir les requins… Les conditions n’étaient pas idéales mais il les a aperçu.

Falaise de Lekiny
Falaise de Lekiny
Raies aigles
Raies aigles

Le temps passe vite et il est déjà l’heure de quitter cette ile. Personnellement, je pense pouvoir rester longtemps sur cette ileà explorer les fonds sous marins. Cette île, d’après Guillaume Nery que nous recroisons par hasard, est un joyau de la faune marine.

Semaine du 28 février au 7 mars

Nous quittons le caillou pour les Iles Loyautés situées à quelques kilomètres de la cote Est. Parmi ces 3 iles, nous visiterons Lifou et Ouvéa. Nous manquons de temps pour découvrir la dernière ile: Maré.
Nous choisissons la voie aérienne pour les atteindre ce qui nous permet de découvrir leur beauté d’en haut. L’ile est totalement recouverte d’une forêt dense. Seules quelques dents creuses correspondant à quelques villages viennent perturber l’ensemble.
Nous prenons la voiture de location et nous nous dirigeons vers la plage de Luengoni qui répondra haut la main aux histoires racontées. Sable blanc, eau turquoise, quelques tortues… au grand bonheur de Julie et des enfants. Les tentes pied dans l’eau et la quasi absence de touristes contribuent aux sensations de plénitude.
La barrière de corail située à 500m de la plage m’a permis d’observer requins, tortues, barracudas…
En ce qui concerne le ravitaillement, il est important de partir avec quelques provisions de Nouméa car les quelques magasins alimentaires sont très mal approvisionnés. La pauvreté d’offre en fruits et légumes nous a marqué. Nous pensions être submergés par les fruits frais mais grande est notre déception. Nous nous satisfaisons de compote en boite…
Nous descendons plus au sud à la découverte des falaises de Xodre. Grosse frustration pour moi, car du haut des falaises nous apercevons tortues, poissons des grandes tailles à travers l’eau translucide. Désir de plonger en apnée mais impossible car si l’entrée dans l’eau en sautant du haut de la falaise est possible, la sortie est impossible par la forte houle…

Nous ne sommes pas seuls dans le ciel, on nous observe...
Nous ne sommes pas seuls dans le ciel, on nous observe...
Baie propice à la rencontre de requins et tortues...
Baie propice à la rencontre de requins et tortues...
Plage de Luengoni
Plage de Luengoni
Farés du camping de Luengoni
Farés du camping de Luengoni
Falaise de Xodre
Falaise de Xodre
Belle Sabah
Belle Sabah
Sans commentaire
Sans commentaire

Après 2 nuits au paradis, nous décidons quand même de découvrir le nord; Baie de Doking, baie du Santal… Le 3 mars au soir, nous mangeons des crabes des cocotiers (un régal) et je souffle ma bougie d’anniversaire avec mes enfants (quel bonheur…).
Mais l’appel de la plage de Luengoni a été trop fort et nous décidons de passer notre dernière nuit sur Lifou dans cet endroit paradisiaque. Nous traversons l’ile par la cote Ouest en prenant soin de découvrir la plage de Peng et d’apprécier les grands espaces boisés.

On peut appeler cela le bout du monde.
On peut appeler cela le bout du monde.
Case traditionnelle à double porte de Doking
Case traditionnelle à double porte de Doking
Campement dans la baie de Santal
Campement dans la baie de Santal
Crabes des cocotiers
Crabes des cocotiers
On souffle la pastèque!!!
On souffle la pastèque!!!

Nous profitons de ce lieu pour découvrir les secrets de la forêt (arbres protégeant des mauvais esprits, arbres à allumettes…), les petites grottes dans lesquelles les enfants ont laissé leurs empreintes et les différentes techniques de chasse du crabe des cocotiers, des sangliers et des oiseaux. Nous, urbains, ne pourrions pas survivre longtemps dans cette forêt mais après quelques cours….

Spéléologues en herbe
Spéléologues en herbe
Empreintes de mains des enfants
Empreintes de mains des enfants
Technique de chasse des oiseaux
Technique de chasse des oiseaux

Semaine du 23 au 28 février

Cette fois nous retournons explorez le sud du caillou, véritable joyau de l’Ile.
La terre rouge,riche en minerais, apporte une dimension supplémentaire au paysage. Après la visite de la ville de Prony, nous empruntons un bateau taxi qui nous emmène sur l’Ilot Casy, véritable perle au milieu de la baie de Prony. Nous nous retrouvons seuls au monde avec un hôtel de luxe laissé à l’abandon en recherche de dossier de défiscalisation pour être rénové…
L’eau cristalline a permis à Manao d’observer une multitudes de poissons mais aussi des tortues et un banc de raies aigles de grande taille… Que du bonheur.
Des promenades dans l’ile nous ont permis d’apprécier les différents faciès déclinés suivant une végétation très différente. Le temps semble s’être arrêter pendant cette période. Difficile de retourner vers la vie mouvementée de Nouméa…

Ilot Casy
Ilot Casy
Le bonheur.
Le bonheur.
Manao, roi du masque tuba
Manao, roi du masque tuba
Campement
Campement
Domination des pins colonaires dans cette partie
Domination des pins colonaires dans cette partie
Paysage minier de l'île.
Paysage minier de l'île.
Auteur

6 Commentaires

  1. Et oui me revoilà en Métropole, j’ai emporté le soleil avec moi …
    Merci de m’avoir fait partager ce séjour de « Robinsons » avec joie, bonheur et bonne humeur !
    Je vous avouerai que je ne suis pas prête à manger une salade maïs betteraves rouges …
    Plein de bisous ( à ne pas effacer)

    Nanou

  2. J’adore les petites lunes des enfants toujours à l’air…

    Les pins colonaires sont plus beaux ici qu’à Nantes!!

    Bisous

    Lili

  3. Oh lala, tous ces paysages de cartes postales m’emportent bien loin de l’Eure. Vous nous donnez envie de vous rejoindre et d’arrêter le temps…..

    Le printemps s’installe. En revenant de la poste au bureau, j’ai dérangé un geai si joli que je me suis arrêtée. Il a volé quelques mètres et j’ai pu l’écouter. je crois qu’il parlait: gloussements, le cou gonflé, claquements de becs, et ce qui ressemblait à de petits cris en remuant la tête dans tous les sens !!!Je n’avais plus envie de retourner travailler.

    Alors imaginez dans quel état me mettent vos commentaires et vos photos!!!….

    Si notre semaine en Corse se révèle conforme à mes voeux, nul doute que je vais commencer à faire des économies. Mais si mais si…..

    Je vous embrasse fort

  4. coucou tous les 4!
    mince!!!!désolée de leurs avoir fait goûter les B.N,mais attention!!! pas de dépendance!!!je sais que pour les petites bouches c’est trop bon!!
    je vous envoie le bonjour aux parents et un gros bisous aux 2 petits loups!
    Odile.

  5. Merci pour ces 15 mn de bonheur… On s’y croirait !!!!
    Bravo au photographe surtout… Trop belles et lumineuses ces photos … Bonne continuation.
    Anne de Dumbéa…

  6. Le camping des rouleaux !!!!! Mon camping préféré ! Dommage pour les moustiques , leur affluence doit dépendre des périodes de l’ année !
    J ‘ espère que le camping car tient bien le coup sur l’ île fumante …
    Gros bisous
    Aurélie

Commenter