Période du 25 au 29 avril 2010: TARANAKI

Nous reprenons la route vers le nord en longeant la cote Ouest en direction du volcan Taranaki.
Nous profitons d’une nuit hors des campings pour profiter des plages vierges et sur lesquelles nous utilisons les bois déposés par la mer pour créer des cabanes insolites…
Les enfants jouent sur les pentes raides des dunes blanches jusqu’à ce que Sabah fasse un vol plané la bouche ouverte!!! Ce n’est jamais très agréable de manger du sable…

Cabane insolite
Cabane insolite
Sabah la mangeuse de sable!!!
Sabah la mangeuse de sable!!!

Nous nous arrêtons à Wanganui, ville ancienne datant de 1840 ayant conservé quelques bâtiments d’époque. En quittant cette ville, nous tombons sur une compétition de lévriers. Cet événement étant rare en France, nous prenons le temps d’observer le déroulement de ses épreuves et nous sommes fascinés par la vitesse incroyable des chiens qui courent à une vitesse de 50km/h sur une distance de 400m…. Pas beaucoup de parieur sur place mais des caméras filment les courses.

Course de lévriers
Course de lévriers

Nous repartons vers l’ouest et seul, à l’extrémité ouest de l’ile, le Taranaki se dresse au milieu de plaines. Son sommet culminant à 2518 m est recouvert de nuages. Selon une légende maori, après s’être disputé avec ses frères Tongariro, Ruapehu et Ngauruhoe, il aurait été banni et se serait enfui seul vers l’ouest au bord de l’océan. Ces frères inquiets restent en activité pour éclairer la nuit et lui permettre de les retrouver…
Nous aurons la chance de le voir se découvrir en fin de journée et de se parer de couleurs au moment du coucher du soleil.

Couché de soleil sur la mer de Tasman
Couché de soleil sur la mer de Tasman
Taranaki avec son habit du soir...
Taranaki avec son habit du soir...

Le lendemain, nous nous promenons sur la plage de sable noir de Kaupokonui et observons les pierres volcaniques de couleurs variées dispersées sur la plage. Malheureusement, le temps se gâte et nous faisons le tour par l’ouest sans trop l’apercevoir.

Désert de sable noir en bord de mer
Désert de sable noir en bord de mer
Petite photo de famille
Petite photo de famille
Promenade sur les dunes de sable noir
Promenade sur les dunes de sable noir

Nous nous abritons dans la bibliothèque de New Plymouth et nous racontons de nouvelles histoires aux enfants. Pour la première fois de notre voyage, Carole nous accompagne à la piscine et voit enfin de ses propres yeux les femmes entrant quasiment toute habillée dans l’eau. Lorsque l’on voit les mesures draconiennes en France, on se demande qui a raison. Nous dormons sur le parking de la piscine.
Après un petit jogging matinal, je retourne à la piscine avec les enfants pendant que Carole prend la direction de la bibliothèque pour continuer ses cours.
Nous quittons les cotes maritimes pour un certain temps puisque nous partons en direction du centre de l’ile qui possède une activité géologique très importante.

Nous faisons une troisième étape autour du Taranaki et dormons à Stradford point de départ d’une petite promenade qui nous permet de monter sur les flancs du volcan et d’observer de plus prêt la végétation et les roches volcaniques. Le chemin s’achemine vers le sommet mais nous rebrousserons chemin bien avant. Cela ne nous empêchera d’avoir une vue imprenable sur les plaines environnantes.

Début d'une balade sur les flancs du volcan
Début d'une balade sur les flancs du volcan
Pente du volcan Taranaki sous le soleil
Pente du volcan Taranaki sous le soleil
Sabah et son porteur...
Sabah et son porteur...
What else???
What else???

Pour atteindre les contreforts du massif du Tongariro, nous traversons des paysages vallonnés alternant des pâturages pour bovins et des réserves forestières. Les vaches et les bœufs remplacent de plus en plus les moutons car ces derniers sont moins lucratifs: la laine rapporte moins que la viande bovine…
En fin de journée, au détour d’un virage nous avons la chance d’observer, sauf Manao plonger très profondément dans les bras de Morphée, tout d’abord une truie avec ses petits mais surtout un Opossum VIVANT!!! En effet, nous avions plutôt l’habitude d’observer cet animal nocturne écrasé sur le bord de la route.

Paysage valloné entre le Taranaki et Tongariro
Paysage valloné entre le Taranaki et Tongariro
Bel Opossum
Bel Opossum
Photographe animalier en action!!!
Photographe animalier en action!!!

Wellington

Le contraste est terrible entre French Pass et son petit port et la ville de Wellington et ses 180 000 habitants. Mais nous sommes heureux de retrouver cette activité humaine.

Wellington
Wellington

Nous passons 3 jours dans cette ville autour du port qui a été réaménagé pour le plus grand plaisir des piétons, des joggeurs, des cyclistes…
Notre vie à Wellington s’organise autour de la bibliothèque et du musée Te Papa, un chef d’œuvre au niveau de l’organisation, des expositions permanentes dédiées aux activités géologiques spécifiques de la région, à la biodiversité, à l’histoire et à l’art maori. Chaque exposition possède une salle didactiques pour les enfants de tout âge avec des activités manuelles et intellectuelles.
Nous y passerons plusieurs heures chaque jour.

Art maori
Art maori
Seance decouverte au musee Te Papa de Wellington
Seance decouverte au musee Te Papa de Wellington

Nous déambulons dans la ville qui ne présente pas d’intérêt particulier du point de vue architecturale hormis le bâtiment du parlement qui est le plus grand bâtiment public en bois de l’hémisphère sud.
Nous profitons des jours ensoleillés pour flâner sur les bords de mer au rythme des vagues.

Période du 14 au 20 avril 2010: Malborough Sounds

Nous passons ensuite quelques jours dans les Malborough Sound, région constituée de presqu’iles et d’iles de toute beauté. Nous traversons un paysage accidenté et souvent exploité comme pâturage pour les moutons. Seuls quelques bois subsistent. Après 45mins de trajet sur un chemin gravillonné, nous arrivons à French Pass, petit port situé au bout de l’une de ces presqu’iles. Ce lieu nous a enchanté par les rencontres humaines de qualité que nous y avons faites, la faune variée et le paysage féérique!!!
Nous garons notre camping car à 5 m de la plage légèrement à l’abri de la brise marine. Seuls un van et 2 breaks occupent la zone de camping. Cette étape nous a permis de rencontrer Bastien, Vincent et Pierre Yves.

La baie de French Pass
La baie de French Pass
Petite raie aigle nageant au bord de la plage...
Petite raie aigle nageant au bord de la plage...
Petites tetes blonde a French Pass
Petites tetes blonde a French Pass

Très rapidement, les enfants, entendant parler français, se rapprochent d’eux et débutent la conversation. Puis très rapidement, ils proposent à Manao de partir pêcher avec eux. Il n’attendait que ça, pêcher!!! Plus tard, je les retrouve sur les rochers accompagné de Sabah qui veut participer à cette aventure. Manao, une cane à la main, est à la recherche de petits poissons des roches pour servir d’appât pour les plus gros Bluecod. Après plusieurs essais, victoire, Manao a pêché son premier poisson. Nous continuons cette séance fructueuse qui se terminera avec 4 gros Bluecod de 30 cm. Je prends mon premier cour de découpage de poissons et nous en sortons de très beaux filets qui seront grillés sur le barbecue organisé sur la plage. Carole nous a préparé des poivrons grillés avec du riz et nous partageons tout cela ensemble. Un vrai régal et beaucoup d’échange. Les enfants s’endorment sur la plage près du feu sous une couverture pendant que nous discutons du périple de plusieurs mois de chacun. Inoubliable.

Petite partie de peche entres amis...
Petite partie de peche entres amis...
Victoire, premier poisson de Manao!!!
Victoire, premier poisson de Manao!!!
Pendant ce temps, moment de repos pour carole.
Pendant ce temps, moment de repos pour carole.

Le lendemain, nous partons pour notre première excursion organisée à bord d’un bateau. Nous explorons les lieux en découvrant plusieurs espèces de Cormorans, notre premier Blue Pingouin nageant et quelques phoques… Les paysages sont toujours aussi splendides et notre guide nous apprend beaucoup de choses sur les écosystèmes fragiles de la région. De retour sur le terre ferme, nous regardons un documentaire réalisé par notre guide.
Nous retrouvons nos amis qui restent encore un peu dans cet endroit féerique.

French pass a l aube
French pass a l aube
Promenade pere fils, quel bonheur!!!
Promenade pere fils, quel bonheur!!!
Premiere baignade dans l ocean, plutot froid a cette periode...
Premiere baignade dans l ocean, plutot froid a cette periode...
Sabah a la recherche de pingouins et de phoques...
Sabah a la recherche de pingouins et de phoques...

L’après midi est dédiée à la chasse aux Weka, oiseaux ne volant pas et piquant tout objet trainant au sol. Bastien et Manao inventent un piège diabolique qui après plusieurs tentatives aboutissent à la capture d’un de ces oiseaux de malheur. Bravo messieurs!!
En fin d’après midi, nous repartons à la pêche aux Bluecod. Nous pouvons observer les raies aigle de 1m d’envergure passer sous nos pieds, puis un phoque bondissant à une dizaine de mètre du bord.
Puis Manao, passant trop près du bord, glisse et tombe dans l’eau tout habillé. Je le ressort rapidement de l’eau et nous le séchons du mieux que nous pouvons. Nous apprendrons qu’il a eu très peur… des raies pouvant se trouver sous ses pieds.
Nous terminons la pêche à la lampe frontale et sous les attaques d’une raie qui attrape tout nos appâts. Mais cette nouvelle soirée, nous la passons à nouveau à déguster nos poissons grillés .

Chasse au Weka, technique de Bastien
Chasse au Weka, technique de Bastien
Bravo, apres plusieurs essais, transformation reussie!!!!
Bravo, apres plusieurs essais, transformation reussie!!!!
Zone de peche avec des raies aigles guettant notre butin...
Zone de peche avec des raies aigles guettant notre butin...
Manao le Bienheureux
Manao le Bienheureux
Paysage splendide
Paysage splendide
Nous quittons French Pass avec des souvenirs plein la tete
Nous quittons French Pass avec des souvenirs plein la tete

Le lendemain, c’est le moment des adieux sans oublier d’échanger nos emails. Mais nos chemins se croiseront sans doute…

Nous nous rendons à Picton pour prendre le ferry qui nous permet de traverser le détroit de Cook qui sépare l’ile du Nord et l’ile du Sud. Cette traversée est de toute beauté puisque nous passons près d’une heure dans les fjords découpés du Malborough Sound. Une fois extirpé de cet enchevêtrement d’iles, nous apercevons les cotes de l’ile du Nord avant d’atteindre Wellington, capitale de la Nouvelle Zélande.
C’est avec beaucoup de souvenirs de ces grands espaces sauvages, de cette faune extraordinaire que nous quittons cette ile dans laquelle nous avons parcourus 3600 kms pendant 37 jours.

Traversee en ferry
Traversee en ferry

Période du 4 au 14 avril 2010: La West Coast (suite)

Le lendemain, nous partons découvrir la régions des glaciers. Nous commencerons par le glacier Fox, qui est accessible en camping car et suite à une marche raisonnable. Nous sommes émerveillés de la réduction de l’emprise du glacier depuis 50 ans et du paysage environnant.

Activite ludique dans camping car
Activite ludique dans camping car
Route d acces au glacier Fox
Route d acces au glacier Fox
Fox Glacier
Fox Glacier

Le glacier s’insinue au milieu de sommets abruptes. Seuls les hélicoptères assez nombreux viennent un peu ternir ce cadre. Les enfants sont enthousiastes et n’hésites pas à lécher quelques glaçons provenant du glacier.

Manao ne nagera pas
Manao ne nagera pas
Les aventuriers sur les glaces
Les aventuriers sur les glaces
Fox galcier 3
Fox galcier 3
Bon les glacons!!!!
Bon les glacons!!!!
Seance lechage de glacons des petits
Seance lechage de glacons des petits

A proximité, nous franchissons le torrent issu du glaciers en passant sur un pont suspendu qui impressionne beaucoup les enfants.

Trio suspendu
Trio suspendu

Nous déjeunerons sur place avant de poursuivre avec le glacier de Franz Joseph qui semble de plus grande dimension. Le temps se couvre rapidement et nous décidons de quitter ce lieu magnifique.

Sabah a trouve la solution!!!
Sabah a trouve la solution!!!
Glacier Franz Joseph
Glacier Franz Joseph

Nous traversons une région qui a connu un essor considérable fin 19e par la présence d’or. Les chercheurs d’or ont été nombreux puis se sont vite enfuis une fois les ressources épuisées.
Nous stopperons à Hokitika, ville dédiée à la création de bijoux à partir de Jade récoltées sur les plages et dans les rivières, d’os de vaches et de baleines.

Nous profitons du soleil pour déambuler sur la plage avant de rejoindre Greymouth. Nous nous arrêtons à l’hôpital pour retrouver un chef de service en Gynécologie Obstétrique français qui exerce ici depuis un an.

Manao sur la plage de Greymouth
Manao sur la plage de Greymouth
vegetattion luxuriante
vegetattion luxuriante
plage de Greymouth
plage de Greymouth

Ce dernier nous accueillera dans sa maison pendant quelques jours. Nous apprenons beaucoup de choses sur les mœurs locales et sur la médecine pratiquée un peu partout dans le monde. Nous profitons de ces quelques jours pour dormir dans de vrais lits, faire de la bonne cuisine et courir un peu. Nous visiterons un peu les alentours avec en particulier le village reconstitué des chercheurs d’or de Shantytown. Après une balade à bord d’un train à vapeur, Manao et Sabah se prennent pour des chercheurs d’or et ramènent quelques particules d’or récoltées avec énergie.

palmier around greymouth
palmier around greymouth
chercheurs d or
chercheurs d or

Cette étape enrichissante humainement se termine. Nous sommes heureux de retrouver notre petit camping car.

Période du 14 au 18 avril 2010: Greymouth to Tasman Bay:

Nous longeons la cote sur quelques kilomètres avant de nous arrêter observer les Pancakes Rocks à Punakaiki. Ces accrétions rocheuses sont particulières à cet endroit. A marée haute, les vagues s’engouffrent dans des trous et surgissent sous forme de geysers en haut des falaises.

Route cotiere de toute beautee
Route cotiere de toute beautee
plage avec une mer remontee...
plage avec une mer remontee...
Pancakes Rocks à Punakaiki
Pancakes Rocks à Punakaiki

La route longe une cote riche en végétation et totalement dépourvue de maisons. Le soir nous dormons à Cape Foulwind sur un parking situé sur la plage et à proximité d’une colonie de phoques que nous observons au crépuscule.
Nous quittons la mer et traversons un massif montagneux pour atteindre la baie de Tasman. Cette région a la réputation d’avoir un climat méditerranéen très agréable. Des vergers de pommiers, poiriers et d’arbres à kiwi ponctuent le paysage. Nous nous arrêtons sur le bord de la route pour acheter 3 kilos de pommes pour 1,5 euros!!!! Nous nous posons pour la nuit à Kaiteriteri le long d’une plage superbe avec une eau transparente très attirante mais froide. Cet endroit est le lieu de départ de beaucoup de bateaux qui déposent des marcheurs dans le parc national.

Plages désertes...
Plages désertes...
Sabah avec ses cheveux attachés (très rare!!!)
Sabah avec ses cheveux attachés (très rare!!!)

Nous poursuivons plus au nord jusqu’à Colingwood. Petite ville perchée en haut de l’Ile du Sud, nous profitons des grandes marées pour aller à la pêche aux coques dont nous nous régalons le soir sous un superbe coucher de soleil… Une petite séance de remise en forme en famille nous permet de bien digérer ces mets délicieux.

Coucher de soleil sans trucage.
Coucher de soleil sans trucage.
Séance de gym en famille
Séance de gym en famille
Auteur

6 Commentaires

  1. bonjour tous les 4!
    merci pour ces vues exceptionnelles des glaciers »Fox » et »Franz Joseph »,je découvre toujours avec ravissement tous ces lieux inconnus à mes yeux et je m’instruis ainsi de belles et enrichissantes leçons de géographie et de sciences naturelles à la fois!
    bravo Manao et Sabah ! courageux et téméraires petits bouts car ayant le vertige, j’aurai été incapable de même poser un seul pied sur ce pont suspendu, et encore moins le traverser, j’admire!!!!
    bonnes continuations de découvertes à tous et surtout , gros bisous tendres à Manao et Sabah de la part d’Odile!

  2. Coucou les ptits loups !!

    Un samedi où le petit commerce a repris ses droits, même avec un soleil un peu trop timide, ce premier mai avait un goût de bon vieux temps….Du muguet (en pot!!!) offert par Eric, du lilas blanc et mauve cuilli par Mamou, des iris (dérobés par mon chéri, chut…..)la maison sent le printemps. Quelques jours de chaleur, ainsi font font font trois ptits tours et puis s’en vont…Nous commencions à peine à nous déshabiller !!!

    Tata Fanny est partie à Bordeaux hier pour ses 3 mois de stage et son premier vrai contact avec le milieu de travail a été plus que décevant. J’espère qu’elle va tenir, loin de sa famille et de son Gougou.

    La saison pyrotechnique approche, les premiers saisonniers viennent d’arriver. Souhaitons que le cru 2010 soit excellent car les caisses sont vides !
    Je vous embrasse fort tous les quatre, bien impatiente de vous retrouver.

  3. Coucou mes loulous,

    Waouhh le pont suspendu est impressionnant, jamais Tata Lili aurait pu traverser. Le pendule de Noël contient-il de l’or de Nouvelle-Zélande ?
    J’espère que oui…

    Jade était parmi vous, elle ne me l’avait pas dit la coquine!!!

    Ici le soleil se fait attendre, nous sommes le 5 mai et il fait 5 le matin. Peut-être faudra-t-il attendre le 20 pour avoir 20 ?(quel clown la tata)

    Je vous fais plein de tendres bisous.

    Lili

  4. Merci pour toutes ces magnifiques images…C’est un vrai plaisir de suivre vos pérégrinations semaine après semaine! Et ça me met l’eau à la bouche: je prévois d’aller à mon tour à la découverte de toutes ces merveilles néo-zélandaises en Avril prochain et pars dans quelques heures au Vanuatu!

    Je vous souhaite toujours beaucoup de découvertes et de bonheur à tous les quatre.

    A bientôt.

    Charlotte (d’Ouvéa..)

  5. formidable ces images et les commentaires qui les accompagnent
    Lise nous a initiés à cette effrayante chose qu’est l’informatique
    bravo les enfants !

    Le texte est tapé par papy et oui!!!

    Bisous

    La famille de Saujon

  6. coucou à tous les quatre!
    c’est toujours un plaisir de voir les petites têtes blondes qui me manque un peu!vous leur ferez un gros bisou à tous les deux de la part d’Odile!
    merci pour ces magnifiques clichés, pris tels des professionnels
    bonne continuation des découvertes de notre belle terre!
    Odile.

Commenter