Période du 3 au 13 septembre: Brest, Rennes et Saujon

Nous sommes le 3 septembre et Carole termine son remplacement de gynécologue à la clinique Bretéché de Nantes. La fin de cette période marque la dernière étape de notre expérience familiale d’un an.
Pendant les 7 semaines restantes, nous souhaitons passer 4 semaines pour découvrir une partie de l’Italie et revoir des membres de la famille et des amis que nous ne pouvons voir plus souvent vu les distances nous séparant.
Nous débutons par un week end à Rennes puis un passage à Brest chez Céline et Roland qui nous font découvrir les merveilles du bout du continent européen.

Cours de cuisine dirigé par Céline
Cours de cuisine dirigé par Céline

Nous partons vers le sud en réalisant une escale à Saujon pour revoir Claudine et Guy qui nous reçoivent toujours aussi bien.

Période du 13 au 20 septembre: La Barthe de Neste

Enfin nous arrivons à la Barthe de Neste au pied des Pyrénées chez Valérie, Eric, Lilou, Yohan et Mia pour une semaine. C’est un vrai plaisir de passer du temps chez eux et les enfants trouvent des compagnons de jeux… En semaine, les autres étant au travail ou à l’école nous en profitons pour découvrir les environs: le cirque de Gavarnie avec l’aide d’un bel âne pour le plus grand bonheur de Sabah et de Manao.

Sabah décomplexée
Sabah décomplexée
Manao à l'aise
Manao à l'aise

Ce lieu est magique et le revoir sous un soleil resplendissant…. Nous rentrons en franchissant le col du Tourmalet où l’on retrouve encore les stigmates du passage du Tour de France.
Chaque soir en rentrant, c’est la fête à la maison. Les enfants jouent, crient, courent… Eric et Valérie ont également le projet de partir en famille pendant un an. Nous échangeons donc notre expérience et nos histoires.
Le mercredi nous gardons Lilou et Yohan qui s’amusent comme des fous avec Sabah et Manao.
Le temps se dégrade quelque peu et nous restons nous reposer, nous prenons le temps de flaner et de jouer avec les enfants.
Le week end plus ensoleillé, nous partons découvrir les environs tous ensemble: promenade et pique nique au bord d’une rivière… Moment de partage intense et de jeux pour les enfants.

Traversée de petits culs...
Traversée de petits culs...
Aire de détente
Aire de détente

Période du 20 au 25 septembre: Narbonne et La Cadière d’Azur

Le lundi 20 septembre, nous quittons la Barthe de Neste en direction de l’Est et nous faisons une escale à Narbonne, ville inconnue pour nous, et où nous avons le bonheur de retrouver mon oncle Pierre, Valérie, Maeva et Roméo pour une bonne soirée. Le lendemain, nous découvrons Gruissan Plage, station balnéaire connue grâce au film 37,2° le Matin. Elle est constituée de maisons sur pilotis donnant sur de grandes plages de sable. A cette saison cela ressemble plus à une ville fantôme pas très accueillante…

Nous reprenons la route encore plus vers l’Est et nous nous arrêtons chez Fabrice, Catherine et Sophie qui ont migré à La Cadière d’Azur il y a 3 ans. Une nouvelle fois nous sommes accueillis les bras grands ouverts et nous passons un moment vraiment très agréable. Ils nous font découvrir la cote du coté de Bandol.

Déjeuner en famille à la Cadière
Déjeuner en famille à la Cadière
Une star au bord de la piscine...
Une star au bord de la piscine...

Manao retrouve sa canne à pêche qui lui a apporté tant de bons poissons en Nouvelle Zélande. Mais ici, les prises sont moins fréquentes voire absente. Alors tout de suite ce n’est pas aussi amusant. Nous découvrons également l’arrière pays qui recèle des merveilles et qui a réussi à conserver son caractère rural. On en oublie même la présence de la mer à quelques kilomètres. Fabrice m’a guidé en vélo dans cette région et m’a lâché sur la cote menant au circuit du Castellet… Ma revanche sera terrible!!!
Pour notre dernière journée avant de récupérer notre camping car à Hyères, nous partons à la découverte de La Ciotat, nous empruntons la route des Grandes Têtes qui dominent la mer, passons le cap Canaille qui offre un point de vue remarquable sur Calanques et Cassis.

Port de La Ciotat
Port de La Ciotat
Panorama splendide depuis le cap Canaille
Panorama splendide depuis le cap Canaille

Nous profitons du marché de Cassis et de sa situation exceptionnelle mais sans avoir le temps de découvrir ses calanques. Nous passons une dernière délicieuse soirée à la Cadière.

Période du 25 au 27 septembre: traversée de la Riviera française

En ce samedi 25 septembre, nous récupérons notre camping à Hyères. Suite à nos très bonnes expériences en Nouvelle Zélande et en Australie, nous avons choisi à nouveau ce mode de déplacement pour partir en Italie. Une maison sur le dos est à la fois plus pratique mais aussi plus économique. Nous comptons faire beaucoup de camping sauvage qui sera à cette période sans doute plus facile. Nous prenons donc les clés d’un Volkswagen California à toit réhaussable pouvant accueillir 4 personnes. Après avoir fait le plein de nourriture, nous filons vers la presqu’ile de Giens . Sous un soleil radieux et sous un mistral à vous décoiffer, nous observons les véliplanchistes et les kite surfeurs qui se donnent à cœur joie. Nous allons à la tour Fondue pour observer les Iles du Levant.

Manao en colère!!!
Manao en colère!!!
Nuées de véliplanchistes et de kite surfeurs
Nuées de véliplanchistes et de kite surfeurs

En fin de journée, nous arrêtons notre maison roulante sur un parking limité à 2m de hauteur, ce qui nous permets de bien prendre conscience de la nécessité d’avoir pris un toit réhaussable. Le passage en mode nuit est super rapide et facile. La cuisine est très facile et pratique. Cela s’annonce bien.

Après une bonne nuit,nous continuons vers l’Est en direction de Cogolin pour franchir le massif des Maures par le Col de Babaou. Avant d’attaquer la route de montagne, nous nous arrêtons par hasard sur une zone plus large de la route pour donner un médicament contre le mal de voiture à Manao quand une voiture nous fais des signes. A l’intérieur, Fabrice et Catherine avec leurs amis!!!! En direction de St Tropez pour voir le rassemblement des Voiles de St Tropez, ils s’étaient trompés de route et faisait demi tour… Le monde est parfois très petit.
Cette route par le col offre de splendides panoramas sur le massif et la mer. Nous redescendons dans des zones plus urbanisées pour récupérer mon père à la gare des Arcs Draguignan. En effet, sans le savoir mon père avait prévu de descendre à Port Grimaud pour voir les Voiles de St Tropez pendant la semaine. Nous servons donc de chauffeurs pour l’amener à bon port et nous échangeons nos casquettes puisque nous montons à bord de son bateau pour approcher la multitude de bateaux à voile croisant dans la baie. Des petits, des grandes, des vieux et des ultras modernes naviguent dans un capharnaüm inimaginable.

A l'assaut des voiliers!!!
A l'assaut des voiliers!!!
Bateau dernier cri
Bateau dernier cri
Vieux grément
Vieux grément

Après cette escapade, nous nous rendons à St Tropez pour admirer les bateaux à quai et y déguster un bon repas et une bonne glace… Nuit bien au chaud dans la maison.

Port de St Tropez
Port de St Tropez

Période du 28 septembre au 22 octobre: l’Italie

J1: 28 sept: Antibes à Finale Ligure
Le lendemain matin, nous prenons la route encore et toujours vers l’Est. Mon papa nous accompagne en moto jusqu’à la pointe des Issambres où nous pique niquons face aux bateaux qui participent à la première régate.

Premier déjeuner extérieur
Premier déjeuner extérieur
Hydroptère
Hydroptère

Nous nous séparons en début d’après midi et nous empruntons la route cotière jusqu’à Antibes en passant par Cannes et sa Croisette et Juan les Pins et ses villas démentielles… Il fait bon de vivre loin de ces paillettes qui brulent les yeux.
Nous découvrons le vieux Antibes entourés de ses remparts sur lesquelles nous passerons le nuit. Comme quoi, il est encore possible de faire du camping sauvage en France!!!

Vieux quartier d'Antibes
Vieux quartier d'Antibes
Pleine lune sur la veille ville vue depuis notre campervan!
Pleine lune sur la veille ville vue depuis notre campervan!

Nous continuons la route cotière par Nice et sa promenade des anglais, Villefranche-sur-mer et nous nous arrêtons au Cap d’Ail pour pique niquer. L’après midi nous traverserons Monaco à la densité affolante comme ses bateaux, Menton pour enfin atteindre l’Italie…. Le changement est très rapide, après la richesse des espaces de la riviera française que nous avons traversé pendant 2 jours, nous passons dans Ventimiglia et ses consœurs, villes moins ‘finies’ mais dans lesquelles nous retrouvons cette ambiance méditerranéenne avec ses hautes maisons colorées très proches les unes des autres.
Nous nous arrêtons tout d’abord à Imperia pour profiter des rayons de soleil de la fin de l’après midi et d’une bonne glace.

Centre ville de Imperia
Centre ville de Imperia

Nous continuons jusqu’à Finale Ligure pour dormir. Nous trouvons au fond d’une impasse un petit promontoire dominant la mer qui convient pour une nuit. Nous sommes juste au dessus de la route côtière mais cela ne nous empêche pas de bien dormir.

Promontoire de Finale Ligure
Promontoire de Finale Ligure

J2: 29 sept: Finale Ligure à Genova (Gênes)
Nous nous réveillons sous un soleil radieux et l’appel de la mer est trop fort. Nous profitons donc de la plage, de cette eau transparente et surtout des douches pour faire notre première toilette… Nous déjeunons sur notre promontoire avant de repartir vers Gênes. Nous continuons de traverser des villes et des villages les pieds dans l’eau jusqu’à notre arrivée dans cette ville portuaire possédant une histoire riche. Mais la première approche est plutôt terrible puisque l’on traverse les zones industrielles situées à l’Ouest de la ville sur une longue période. Enfin nous débouchant dans la baie principale de la ville qui a subit un lifting en 1990 pour les 500 ans de Christophe Colomb qui serait né ici. Nous trouvons une zone de stationnement à proximité du musée de la mer et des vieux quartiers.

Nous débutons notre promenade par une petite glace bien méritée avant de pénétrer dans la vieille ville. Les rues étroites et vivantes, l’entrelas de ruelles qui montent et qui descendent, les palais et les églises composent cet ensemble compact. Nous déambulons jusqu’à la cathédrale San Lorenzo qui possède une façade gothique en marbre polychrome, à bandes noires et blanches alternées, motif de la ville.

Cathédrale San Lorenzo
Cathédrale San Lorenzo
En contemplation devant La Cène
En contemplation devant La Cène
Intérieur très richement décoré
Intérieur très richement décoré

Nous continuons vers la Piazza Matteoti puis la piazza de Ferrarri avant de nous retourner vers le port.

Nouvelle technique de portage inventée par Sabah
Nouvelle technique de portage inventée par Sabah
Piazza de Ferrarri
Piazza de Ferrarri

Nous dinons dans un resto sans grande valeur gustative dans la veille ville. Nous retrouvons notre campervan que nous déplaçons de quelques mètres pour nous coincer sous la voie rapide du port entre des camions de livraison…

Lieu de sommeil
Lieu de sommeil

J3: 30 sept: Genova à Rapallo
Cette nuit, la route express au dessus de notre tête nous a protégé des gouttes de pluie de la nuit.
Ce matin nous décidons de découvrir le Palazzio Reale datant du 17e s. qui est un bel exemple de palais génois de cette période. A cette époque il était important de reconnaître sa demeure depuis le large avant de pénétrer dans le port. Le passage des ruelles étroites et bruyantes à cette cour ensoleillée et ouverte sur le port nous a pas mal secoué…

Séchage du linge à l'italienne!
Séchage du linge à l'italienne!
Placette colorée
Placette colorée

Nous grimpons dans les étages supérieurs pour déambuler dans des pièces habillées de meubles et de peintures signés Van Dyck, Véronèse…
Les enfants alternent des moments de jeux sous nos yeux attentifs et des phases d’observation de ce qui les entoure.

Jardin du palais surplombant le port
Jardin du palais surplombant le port
Palazzio Reale
Palazzio Reale

Au bout d’1 heure et demi, nous ressortons de ce palais, pénétrons dans l’université adjacente installée dans un ancien palais. Je me demande si les étudiants dans leurs salles de cours remarquent encore la présence de plafonds peints de scènes mythologiques… Nous cassons une petite croute dans un resto étudiant au calme.
Pour remercier les enfants de leur patience du matin, nous les emmenons dans le bel aquarium de la ville qui recèlent des trésors magnifiques: dauphins, requins, phoques et surtout lamantins!!! et sans compter la myriade de poissons multicolores. L’ensemble est exceptionnel.

Lamantins
Lamantins
Requin scie à l'affût
Requin scie à l'affût
Sabah embrassée par une tortue
Sabah embrassée par une tortue

Ensuite nous nous promenons sur les quais réaménagés sur lesquels nous observons le « Bigo » d’Enzo Piano,mais aussi le musée de la mer et son sous marin…

Le « Bigo » d'Enzo Piano
Le « Bigo » d'Enzo Piano
Nous à Gênes
Nous à Gênes

Les enfants sont aux anges mais aussi exténués. Nous quittons cette ville agréable qui mérite sans doute plus de temps…
Mes passagers endormis, je roule sur la route côtière en direction de Portofino, village de prestige constitué de riches villas. Nous arrivons à Santa Marguarita, joli port entouré de villas accrochées sur les flans des montagnes et possédant un centre ville piétonnier charmant.

Eglise de Santa Marguarita
Eglise de Santa Marguarita
Villas et palais de Santa Marguarita
Villas et palais de Santa Marguarita

Nous décidons de trouver une ruelle tranquille à Rapallo pour passer la nuit.

J4: 01 oct: Rapallo à Sestri Levante
Le temps n’est pas au rendez vous ce matin; il pleut des cordes mais nous tentons quand même la visite de Portofino. Arrivés dans le village, nous sommes obligés de nous garer dans un parking souterrain à 6 euros de l’heure!!! Il ne faut pas abuser, demi tour. A 2 kms, un parking gratuit nous permet de stationner et nous démarrons le chemin piéton vers le village. Mais la pluie redouble,nous nous croyons sous une tempête tropicale. Nous sommes très vite trempés jusqu’à la moelle et je décide de rentrer et d’arrêter les frais. Portofino n’est pas pour nous, c’est un signe…
Une fois sorti de la baie, nous retrouvons le soleil à Sestri Levante et nous trouvons un superbe emplacement sur la mer pour le déjeuner mais aussi pour une bonne partie de l’après midi pendant laquelle nous essayons de pêcher et nous jouons sur la plage.

Partie de pêche avec Sabah
Partie de pêche avec Sabah
mode nuit et histoire du soir
mode nuit et histoire du soir
Bivouac à Sestri Levante
Bivouac à Sestri Levante

En fin d’après midi nous faisons un aller retour dans le centre ville pour faire quelques provisions et jouir des jeux aménagés pour les enfants. Mais nous revenons sur le parking du resto sur la mer pour passer la nuit.

J5: 02 oct: Sestri Levante à Lucca.
Nous avons droit à un superbe lever du soleil sur la mer et le bonheur de voir que les nuages et la pluie s’accrochent toujours sur Portofino… Un policier en mobylette vient nous dire que le camping est interdit mais trop tard… Nous retournons dans le centre ville dans lequel se tient la marché. Quelles odeurs, quelles couleurs et surtout tous ses produits: charcuterie, fromages, pâtes fraiches, vins.. Nous nous laissons quand même tenter pour des raviolis et du fromage. Le village est très agréable avec ses maisons colorées, cette activité humaine et ses espaces libres des voitures.
Nous pique-niquons sur la plage au soleil et observons les futurs mariés.
Nous souhaitons découvrir les Cinqueterres, région abritant 5 villages blottis contre les falaises et les pieds dans l’eau mais l’accès par la route est difficile et la voie maritime est conseillée. Nous décidons de la contournée et nous passerons peut être par là au retour…
Nous continuons sur La Spezia qui ne possède pas d’atouts particuliers, nous observons les montagnes pelées suite à l’extraction du marbre blanc de Carrare avant d’atteindre la ville de Lucca. Cette cité est entourée de remparts et possède un réseau de petites ruelles débouchant quelques fois sur des places.

Placette à Lucca
Placette à Lucca
tour féodal de Lucca
tour féodal de Lucca

Après cette promenade, nous nous garons sur un parking à coté des remparts.

Auteur

Commenter