Du 2 au 10 janvier 2015

Au sud de l’Amérique du sud il y a l’Argentine, au sud de l’Argentine la Patagonie, au sud de la Patagonie la Terre de feu et au sud de la Terre de feu, Ushuaïa.
Pourquoi est-ce un endroit mythique pour nous? Peut-être un peu à cause de Mr Hulot… Ou bien, en tant qu’ amateurs de cartes de géographie, parce qu’il correspond au bout du bout, à l’extrémité la plus australe du continent américain et même du monde entier… Nous ne sommes qu’à 1000km de l’Antarctique…
Les Argentins ont décider d’exploiter largement ce potentiel en faisant d’Ushuaïa « la ville du bout du monde ». Les panneaux devant lesquels immortaliser son séjour sont nombreux et pris d’assaut ; l’office de tourisme tamponne les passeports et délivre des diplômes pour les chanceux ayant atteint la « fin du monde »…

Ushuaia 1

Cependant l’Argentine a un peu joué sur les mots. Ushuaïa est certes la « ville » la plus australe de la planète mais le territoire le plus austral avant l’Antarctique appartient aux Chiliens qui possèdent l’extrémité sud de l’archipel de Terre de feu et notamment le célèbre Cap Horn. Les Chiliens ont décidé de ne pas jouer à la guerre touristique pour le moment et le bourg de Puerto Williams qui est situé au sud du Canal de Beagle à quelques encablures d’Ushuaïa reste plus authentique et préservé. L’accès à ce paradis des amateurs de trekking et de grands espaces reste complexe, sélectionnant les plus motivés.

Nous nous attendions à une ville touristique et sans charme que nous avions décidé d’atteindre pour nous dire que nous avions atteint le bout du bout. Nous sommes cependant agréablement surpris par la nature environnante. La ville en elle-même n’a rien d’exceptionnel mais elle n’est finalement pas plus laide que les autres villes argentines traversées jusque là. C’est un assemblage de rues perpendiculaires, de maisons récentes et sans charme, une ville de taille moyenne, à l’histoire courte et qui a grandi trop vite en misant sur un tourisme haut de gamme. Cependant, elle est nichée entre mer et montagnes au milieu d’une nature brute. Nous ne cessons d’admirer les sommets enneigés qui surplombent le port où se croisent, dans un incessant mais tranquille va-et-vient, paquebots immenses et voiliers tourdumondistes, bateaux militaires et chalutiers . Sa position stratégique en fait l’un des points de passage obligés des touristes de l’Antarctique.

Au cours de notre séjour nous déambulons dans la rue principale d’Ushuaïa bordée de boutiques de souvenirs et de magasins de sport puis passons deux demi-journées dans le Musée maritime abrité par l’ancien pénitencier. Ce musée est un véritable bric-à-brac. On y trouve côte-à-côte des salles consacrées à la découverte et à la colonisation de la Terre de feu, à la Guerre des Malouines, à l’exploration de l’Antarctique, aux Yamanas (anciens habitants de la Terre de feu décimés par l’effort conjugué des colons et des maladies importées) ou encore aux grands pénitenciers à travers le monde… Bref, de quoi occuper quelques après-midi pluvieuses !!!
Finalement, le plus impressionnant dans ce musée c’est le bâtiment lui-même, cet ancien pénitencier dont une partie est restée en l’état afin de rendre compte des conditions de détention jusqu’en 1947.
En construisant un pénitencier dans ces contrées éloignées en 1902, les Argentins pensaient accélérer la colonisation de cet espace inhospitalier. La tentative s’est révélée un échec et les bagnards ont longtemps été plus nombreux que les habitants.
Nous rencontrons également 2 jeunes nantais partis pour un tour du monde de 2 ans en tandem!!!!! http://letandemdunreve.com/

Ushuaia 3

Nous n’avons réalisé qu’en y arrivant à quel point l’Antarctique était proche d’Ushuaïa. Pendant quelques jours nous nous sommes même mis en tête de profiter de l’occasion qui ne se représenterait pas de sitôt… Le programme des excursions est alléchant et les avis unanimes pour dire que l’expérience est magique et les paysages à couper le souffle !! Cependant les tarifs pratiqués ont rapidement eu raison de nos rêves. Il faut compter au moins 5000 dollars US par personne (environ 3000 euros) pour 10 jours à bord d’un paquebot voguant vers le Continent blanc !!! Multiplié par 5, cela correspond au budget d’un an de voyage !!! Tant pis, ce ne sera pas pour cette fois … Pourtant les enfants, après mûres réflexions, avaient accepté d’écourter notre voyage (« Trois ans au lieu de quatre ça ira. » avait fini par arbitrer Manao), de nous donner le contenu de leur tirelire et même de se passer d’argent de poche pour les années à venir… La seule chose qui les a vraiment fait hésiter c’est de devoir choisir entre l’Antarctique ou un éventuel voyage en France pour revoir la famille pour quelques mois.
Pour aller jusqu’au bout de notre idée, nous avons même arpentés le ponton du port de plaisance, essentiellement occupés par des voiliers français, en espérant trouver un équipage en partance pour l’Antarctique à la recherche d’ une famille de mousses. Mais peine perdue…

Ushuaia4

Nous avons cependant rencontré Bernard au bord de La Cardinale qui nous a proposé une belle croisière entre Ushuaïa et Puerto Montt pour le mois de mars. Rien n’est fait mais nous sommes emballés par l’idée… A voir !!

Autour d’Ushuaïa, chaque espace naturel, chaque estancia est l’objectif d’une excursion organisée par des tours opérateurs. En fait, pas beaucoup d’endroits exceptionnels mais quelques balades agréables :
– le glacier Martial : qui n’a de glacier que le nom mais qui permet d’avoir une belle vue sur la ville,

Ushuaia2

– le Parc National Tierra del fuego (entrée gratuite le soir après 20h) où nous passons deux nuits au bord d’une rivière (camping libre près du Lago Verde) avant d’être chassés par le mauvais temps,

Ushuaia5

– la côte longeant le canal de Beagle à l’est de la baie d’Ushuaïa : magnifique vue sur la ville et couchers de soleil sur la baie. Belle balade jusqu’à l’estancia Tunel dont les terres se jettent dans la mer. Un endroit bucolique et suspendu dans le temps.

Ushuaia9

Ushuaia10

Après une semaine passée à Ushuaïa et ses environs , des tergiversations à n’en plus finir sur une éventuelle excursion en Antarctique, c’est finalement le mauvais temps qui aura le dernier mot et qui nous chassera de la « ville du bout du monde ». Pas de regret d’être arrivés jusque là , pas le souvenir d’un endroit magnifique mais une ville aux multiples facettes qui nous laissera un goût d’inachevé. Nous reprenons la route en croisant les doigts pour avoir la chance de revoir cet endroit pour une croisière de rêve et avec des envies de soleil et de chaleur !!!

Ushuaia6

Ushuaia8

Auteur

3 Commentaires

  1. magnifique reportage qui me fait  » participer » à votre voyage !!! et puis plein de photos des enfants … quelle expérience pour eux: bravo !

  2. coucou!
    merci pour les adresses au moin je vais pouvoir suivre cette super famille ! moi tout vas bien le train train quotidien ! a bientôt ! laurent 🙂

  3. Comme à chaque passage sur votre blog pour suivre votre aventure, c’est un émerveillement et une grande admiration pour vous qui m’étreignent !
    Entre la beauté des photos et la douceur des textes… c’est un régal :o)
    MERCI !
    Continuez encore à vous faire plaisir. On pense fort à vous, même entre nos passages sur le blog ;o)
    Bises

Commenter